89 ANS ET PRESQUE TOUTES SES DENTS

Christian : j'ai dévoré ce livre. Une lecture interrompue seulement par le déjeuner de midi. C'est vraiment génial ! Une belle écriture, un style fou ; des personnages intéressants; une intrigue palpitante... J'ai adoré ce livre. Félicitations ! Bravo pour ce remarquable opus. J'espère qu'il sera aussi couronné de prix.

Françoise : bravo pour ce nouveau roman ! Le style est très original, entre rêve et réalité. On y retrouve beaucoup de l'auteur... Beaucoup de succès à lui !

 

L'INCONNUE DE BEYCHEVELLE

Gabrielle : très prenant ce roman ! Et très prometteur ! Il me rappelle un peu l'excellente série avec Pierre Arditi (le sang de la vigne). Je suis sûre que votre œuvre pourrait être adaptée à la télévision, après tout pourquoi pas ? Je vous le souhaite et je vous félicite pour votre belle écriture. Je lis beaucoup de romans policiers. Le vôtre me fait penser à Martha Grimes, auteur américaine. 

Anonyme : merveilleuse écriture comme d'habitude ! Je me suis déjà procuré « Sonderbund » que j'ai adoré et je vais aussi commander celui-ci qui me semble très excitant. Une question tout de même : au début de l'ouvrage vous dites « que toute ressemblance ne serait pas fortuite ». Est-ce à dire que ce livre relate une vérité … la vérité ?

Bernard : je connais l'écriture, le style et le vrai talent de Martine Janicot Demaison. Vous pouvez y aller les yeux fermés ! 

Christian : Je viens de terminer « L'inconnue de Beychevelle ». J'ai beaucoup aimé. Un livre intéressant dans son contexte, superbe description des paysages, passionnant dans son histoire et très rythmé dans l'écriture. Vous nous tenez en haleine jusqu'au bout. Et quelle fin surprenante !!! Bravo ! C'est vraiment un très bon livre !

Guy : je viens de lire « L'inconnue de Beychevelle » : très belles descriptions du fleuve et de ses abords, du suspens et des atermoiements policiers de bon aloi, bravo et vive … Scotland Yard !

Catherine : toutes mes félicitations ! La preuve, livre commencé vendredi soir et déjà fini samedi ! Ce dernier ouvrage est un « grand cru » car, pour moi, c'est le meilleur. Encore, félicitations !

SONDERBUND, L'AIGLE DE VONRELBERG

Vanessa : Formidable ! J'ai tout de suite été prise d'un coup de cœur pour tous vos personnages. Ce Ziegler taillé à la serpe, éperdu de pouvoir et Anna qui se retrouve entraînée dans cette terrible histoire … Vraiment bien. Vous « sortez du lot », madame, très nettement.

Joachim : j'avoue, Madame, que je ne connaissais pas trop bien ni cette période, ni ce conflit. Grâce à vous, ce manque est comblé … Et de quelle manière ! Je viens d'ailleurs de commander votre livre. Mes hommages, madame !

Kalimera : LA TOTALE ! Je viens de lire ce livre, puis de l'écouter et enfin, votre interview. Je me suis régalée dans les trois cas ! Résultat : je vais commander « Sonderbund » pour mon petit Noël et bravo à l'auteure. 

Victoria : tout comme Kalimera, je me suis régalée à vous lire et à vous entendre. Avec cette merveilleuse interview, j'ai l'impression de vous connaître, un peu comme une amie proche. Merci. 

Claire : j'avoue être complètement sous le charme de votre style littéraire, chère madame ! La scène de bataille au premier chapitre, en particulier, est une pure merveille ! L'art de faire vibrer le lecteur avec tous les ingrédients dramaturgiques qui maintiennent en haleine ! Même s'il ne s'agit pas d'art cinématographique, vous n'en êtes pas loin tant les « prises de vue » des décors sont évoquées de telle sorte que l'on imagine la caméra en train de filmer sous divers angles tout en se déplaçant à toute vitesse aux moments voulus (l'image des frênes qui reculent …) . Sans compter l'analyse extrêmement juste et poignante de la psychologie des combattants … J'ai aussi adoré l'extrait sonore et ai découvert votre interview. Vraiment bravo ! De la virtuosité pour notre plus grand bonheur ! 

Sylvie : je viens d'achever la lecture de « Sonderbund ». La fin m'a tenue en haleine à tel point que j'oubliais la réalité … et je suis encore un peu je ne sais où ! Je me suis évadée de mon quotidien, évadée de moi-même. Cela m'a fait du bien.